Photographe professionnel à Paris – Cyril Bruneau photographe

Canon 5D mark 4 sur le terrain : Avis et premières impressions

Canon 5D mark 4 sur le terrain : Avis et premières impressions

canon-5d-mark-iv

 

Cela fait 2 mois que je travaille avec le Canon 5D mark IV, j’ai pu le tester « sur le terrain » dans mon travail, c’est à dire en situation. J’avais auparavant un 5Dmark III et je vais donc pas mal le comparer à son prédécesseur. Je vais parler que de l’aspect photo et pas vidéo car je n’en fait pas assez.

 

Les points positifs

  • La première chose qui frappe c’est l’autofocus bien plus rapide et précis que son prédécesseur.
  • Les fichiers sont plus gros que sur le 5Dmark III et supportent mieux les hautes sensibilités. Le markIII a 22,3 millions de pixels et le mark IV en a 30,4 millions.
  • L’exposition est plus fiable, je devais souvent sur-exposer mes images avec le 5dmarkIII pour être proche de la réalité.
  • Le wifi : Enfin !! Il était temps ! C’est pratique pour envoyer une photo immédiatement par téléphone. Combien de fois j’ai eu des clients tellement surpris par le fait que je ne pouvais pas envoyer une photo tout de suite alors que n’importe quel téléphone le fait depuis 10ans.
    Pour avoir une télécommande à distance sans fil, en regardant ce qu’il y a l’écran avec votre téléphone. Mais il y a beaucoup de délais et ça ne fonctionne pas avec des flashs de studio en liveview (voir points négatifs).
  • Le GPS : C’est toujours mieux de l’avoir que de ne pas l’avoir. Je me sers peu de cette fonction.
  • L’écran tactile ça change tout !! On passe d’une photo à l’autre, on zoom dedans avec les doigts et surtout on choisit avec le doigt le menu que l’on veut sans devoir faire défiler tous les menus avec la molette.
  • Vous avez la possibilité d’avoir un niveau à bulle dans le viseur, c’est très pratique dans certains cas mais vous avez intérêt à être en plein jour car lorsqu’il fait sombre le niveau ne s’éclaire que quelques secondes c’est pénible.
  • Il y a toujours un mode silencieux.
  • Il y a toujours 2 emplacements un CF et un SD.
  • Le dual pixel (possibilité d’enregistrer 2 images au même moment mais légèrement décalée sur le capteur pour affiner la mise au point). Comme cette fonction n’est pas utilisable avec Lightroom je ne l’utilise pas et je ne suis pas sûr de comprendre bien son utilité.

 

Les points négatifs

  • La qualité de l’image : On est proche de celle du 5markIII, il n’y a pas vraiment de progrès, on a toujours ce coté « terreux », on manque de micro-contraste comme il y avait sur le 1DSmarkIII.
  • La batterie même en utilisant ni le wifi et ni le GPS s’use beaucoup plus vite que le mark III.
  • Lorsque vous utilisez l’application « Canon camera connect » sur votre téléphone pour déclencher à distance votre appareil photo, cela ne fait pas partir ce que vous avez sur la  prise du flash cobra(à part un flash cobra) comme un émetteur pour déclencher vos flash (pocket wizard, cactus, broncolor, prophoto…) quand vous êtes en liveview. Il faut le désactivé, c’est pénible. Cette télécommande est très pratique quand vous voulez tester la lumière que vous avez faite avec des flashs de studio sur vous.
  • Lorsque vous vous servez de cette application pour déclencher à distance, il y a un décalage d’une bonne seconde entre ce qui se passe devant votre appareil et ce que vous voyez apparaitre sur l’écran de votre téléphone. Ensuite il y a encore une bonne seconde de décalage entre le moment où vous appuyez et le moment où la photo est prise. Ce qui fait que si vous voulez vous servir de votre téléphone pour déclencher à distance il y a 2 secondes de décalage, j’espère que votre sujet n’est pas en mouvement !
  • Le prix !! 4000€TTC

 

Conclusion

Canon a mis enfin le wifi, GPS, écran tactile, niveau à bulle dans le viseur…des éléments qui existent depuis de nombreuses années sur beaucoup d’autres appareils photo  et qui auraient du faire partie du 5dmarkIII. Je suis content de les avoir car souvent les clients veulent une photo tout de suite pour communiquer sur les réseaux sociaux et c’est enfin possible avec le wifi. On aurait aimé des choses plus avant-gardistes qu’un simple rattrapage de fonctions qui auraient du exister depuis longtemps. Je pense à ce que l’on voit chez Olympus par exemple. Mais ça reste un très bon appareil qui est un vrai progrès par rapport au mark III, j’aurais aimé que la qualité de l’image soit plus au centre des améliorations du boitier.  L’augmentation de prix de 30% par rapport au Mark III est je trouve un peu excessive. Lorsque vous retournez après sur votre 5DmarkIII vous avez vraiment l’impression qu’il a pris un coup de vieux.

 

Partager ce billet

Rejoignez la discussion 7 commentaires

  • Gilles

    15 décembre 2016 à 8 h 37 min

    Hello Cyril,

    Je suis aussi l’heureux propriétaire d’un MkIV, que j’ai fini par acheter quand même face à une offre alléchante et une bonne reprise sur mon MkIII.

    Contrairement à ce que tu écris, je trouve que la qualité d’image est en net progrès, notamment avec des tons sombres beaucoup plus propres, alors qu’avec son prédécesseur, il fallait faire attention en remontant les ombres, à cause du « banding ». Donc, pour moi, on profite bien de la nouvelle architecture du capteur et de la dynamique qui a bien évolué pour se hisser quasiment au niveau des champions du marché (appareils à capteur Sony).

    Sinon, l’AF est d’une précision diabolique, très fiable, c’était aussi le cas du MkIII en ce qui me concerne. Le posemètre est toujours très juste et la chromie est impeccable. Quand aux images, elles sont évidemment très piquées avec le 11-24, le 24-70 II et le 100-400 II (qui a définitivement remplacé mon 70-200).

  • Cyril

    15 décembre 2016 à 11 h 49 min

    Salut Gilles,
    C’est exactement ce discours qui me met en colère par rapport aux fabricants d’appareils photo et le mark iV pour moi en est presque une synthèse. Je trouve que la qualité de l’image ne se réduit pas à + ou – de bruit dans les ombres quand on est à iso élevés. Je parle de micro contraste, de rendu… ces cotés là étaient meilleurs sur des capteurs plus anciens. Tu ne pouvais pas monter au dessus de 400, le poids de fichier était plus petit… Heureusement qu’il y a des progrès sur le mark iV par rapport au III mais je trouve que les arguments marketing deviennent plus importants que ce qui devrait être essentiel le rendu de la photo. Prends par exemple le Canon Eos 5SR 50Mo de pixels et compare le avec un phase one et compare la qualité de l’image même si le le Canon Eos 5DSR est beaucoup moins cher (10 fois) aucune des personnes habitués au moyen format ne veut faire des photos avec ça. Il était censé venir sur ce marché et c’est un flop commercial. C’est un peu exagéré comme comparaison mais c’est essayer de faire comprendre ce que j’appelle la qualité de l’image qui n’est pas mesurable donc très peu marketable.
    Le vrai progrès chez Canon en terme de qualité de l’image vient des progrès hallucinants qu’ils ont fait sur les objectifs.
    Sinon je suis d’accord il y a une meilleure dynamique sur le mark IV mais là encore ça ne fait pas tout.

  • Gilles

    20 décembre 2016 à 9 h 43 min

    Cyril, je n’ai jamais dit que la dynamique et la propreté des ombres faisait tout. Et je ne fais certainement pas de discours marketing.

    Je n’ai aucun reproche à faire au 5D MkIV en ce qui concerne la qualité d’image, le micro-contraste, etc. C’est quelque chose de subjectif, et donc, il appartient à chaque photographe de juger en fonction des images qu’il fait. Et pour ce que j’en fait, il me convient très bien, et j’ai eu l’occasion de le juger très rapidement puisque, à peine livré, je l’ai utilisé pour couvrir un repas VIP dans un château d’un grand cru du Médoc, quasiment éclairé qu’à la bougie, et le lendemain, je l’ai emmené respirer l’air marin lors d’une sortie privée au phare de Cordouan et, d’emblée, dans les deux cas, je le redis, j’ai été enchanté par la qualité d’image, le bruit maîtrisé, la capacité à encaisser les hautes lumières, la fiabilité de l’AF, le confort de la visée et de la prise en main.

  • Christian Theijs

    11 avril 2017 à 23 h 02 min

    Bonjour, Je confirme aussi que la qualité du canon 5D mark IV est parfaite pour moi, juste une remarque, je traite mes Raws avec DPP Pro 4 et là c’est bien mieux que Lr qui ne tient aucunement compte des réglages boitiers, traitement du bruit, contraste, corrections optiques, il faut tout régler. Pour moi c’est comme au temps de la bonne diapositive, plus grand chose à corriger, c’est presque parfait surtout aussi pour des photographes journalistes qui ont besoin de jpg à envoyer en urgence. Rien de tel que le logiciel maître de la marque avec les bons algoritmes étudiés pour leurs boitiers, c’est un gage de rapidité de traitement, je passe si nécessaire sur LR ou PSD pour sublimer l’image.

  • ALAIN

    29 avril 2017 à 9 h 48 min

    Bonjour ! Je viens de passer du MK3 au MK4 …
    Les fichiers sont très ( trop ? ) doux à mon goût. Dans LR, je me vois obligé de jouer du curseur de contrastes et de clarté, pour obtenir plus de punch dans mes images . Je me demande, si en utilisant une courbe plus accentuée à l’ importation, cela m’ aiderait ? Puis-je vous demander, si pour les RAW les différents styles de photos modifient le rendu, et éventuellement quel style vous préconisez ? D’ autre part, étant passé à LR CC, je suis agacé par ses lenteurs répétitives, au point d’ envisager mon passage sur C1 … Merci pour vos avis à ces sujets. Meilleures salutations confraternelles .

  • Cyril Bruneau

    29 avril 2017 à 11 h 29 min

    Attention, j’ai eu la même impression en passant du mk3 au mk4 et j’étais pareil un peu déçu comme vous avez pu le constater dans cet article. Mais 8 mois après je me suis habitué et j’ai appris à m’adapter au boitier pour en tirer le meilleur. Ce que je peux vous conseiller c’est d’attendre un peu et faire des photos. Vous pouvez faire un pré-réglage à l’import qui fonctionne comme une base.
    En ce qui concerne LR et ses lenteurs et que vous préférez C1 c’est à vous de voir. C1 est très bon pour le développement mais moins bon pour la gestion du catalogue.

  • ALAIN

    13 mai 2017 à 9 h 17 min

    Je vous remercie pour votre réponse . Bien à vous !

Laisser un commentaire

X
X