Photographe professionnel à Paris – Cyril Bruneau photographe

Le Profoto B1 500 AirTTL sur le terrain

Le Profoto B1 500 AirTTL sur le terrain

profoto-B1

J’ai eu l’occasion de tester le Profoto-B1 sur un boulot. J’avais eu l’occasion de le manipuler un peu sur des salons et chez des revendeurs, mais rien ne vaut un test en conditions. La première surprise est l’autonomie de la batterie, j’avais pris une batterie de rechange mais je n’ai jamais eu à m’en servir. La batterie a tenu toute la journée. Ce n’était pas un usage intense mais j’étais sur un vrai boulot où j’avais loué 2 têtes Profoto. La batterie se charge vite ce qui fait que même si j’avais vidé la batterie elle aurait eu largement le temps de se recharger pendant que j’utilisais la deuxième batterie. Les batteries sont petites et coûtent à l’unité environ 225€TTC.

Ils sont super pratiques et le fait de ne pas avoir de fil permet de travailler vite avec beaucoup de souplesse. J’ai aimé le fait de pouvoir voir la puissance réglée sur les têtes de loin grâce à l’affichage lumineux à l’arrière de la tête. Vous voyez en gros les 2 informations qui vous importent, la puissance et la charge de la batterie. Le curseur est pratique, vous le tournez et vous augmentez ou réduisez la facture de 1/10 de diapo et si en tournant vous appuyez en même temps sur  la molette vous avancez de diaph en diaph.

Ils sont très fiables, l’éclair est précis au dixième prêt et ne varie pas comme c’est le cas sur des modèles d’autres marques. C’est franchement un très bon produit.

L’inconvénient est la puissance, 500 joules c’est un peu juste surtout que de l’éclairage nomade est souvent employé dehors et la lumière du jour est souvent très forte.
J’ai trouvé également que le mécanisme pour mettre le parapluie un peu fragile. Il cède facilement ce qui fait que lorsque vous mettez un parapluie il a tendance à bouger voir à glisser ce qui est très pénible.

Contrairement aux autres monoblocs et aux têtes Profoto, le tube flash est rentré dans le cylindre . Ce qui fait que lorsque vous mettez la torche dans une boite par exemple la lumière part vers le devant et pas de tous les cotés et la lumière est moins diffuse. Dans une boite, la lumière est plus contraste mais c’est moins pire que ce que j’imaginais. Si vous mettez un flash cobra dans une boite à lumière, la lumière est assez contraste, avec une tête classique la lumière est très douce et avec le Profoto B1 on est un peu entre les deux. Mais j’ai vu qu’il existait des diffuseurs à mettre sur le devant de la torche.

Je n’ai pas pu tester le système TTL.

Une torche coute 1500€HT.

En bref un système très fiable et très agréable on n’est plus dans un système de « dépannage » comme par exemple avec l’Innovatronix Explorer XT3 mais avec un matériel très au point avec lequel vous travaillez sereinement. Le même en 800J ou 1000J serait le top du top.

Partager ce billet

Rejoignez la discussion 8 commentaires

  • Matthieu

    16 février 2015 à 18 h 15 min

    Ce matériel est vraiment super et ce que tu ne dis pas c’est que c’est très leger contrairement à tout ce qui existe sur batterie et quand tu voyages avec tu apprécies. Souvent tu es en extérieur et tu te les trimballes toutes la journée. Je ne parles même pas de prendre l’avion où chaque kilo est compté. Merci pour ton blog, il est différent des autres beaucoup plus réel.

  • BLACKICE

    4 mars 2015 à 16 h 23 min

    Salut et merci pour ton retour d’expérience sur le terrain. J’ai actuellement 2 Godox AD360 et à cause du manque de fiabilité des batteries PB960, j’envisage d’investir dans un matériel plus sérieux. J’ai repéré ce modèle de chez Profoto car il représente un aspect nomade intéressant. Mais mettre 4000€ dans un tel matériel n’est pas raisonnable, compte tenu de ce que mes clients sont prêts à mettre dans leur budget. On va attendre les occasions…
    Bravo pour ton site!

  • Cyril Bruneau

    4 mars 2015 à 16 h 53 min

    C’est sûr c’est un budget mais quand tu achètes un truc pas terrible et que au bout de quelques temps tu dois en racheter un autre parce qu’il est pas génial, au final tu dépenses plus et tu n’as jamais du bon matos.

  • BLACKICE

    5 mars 2015 à 0 h 11 min

    Il reste toujours la solution de la location (60€/jour) avec ce que cela implique comme Allers&Retours auprès du loueur. Mais, je crois que je vais commencer par là avant d’envisager l’achat. Et puis je vais revendre ce que j’ai déjà… (2 x 600J et 2 x 380J).

  • Cyril Bruneau

    5 mars 2015 à 8 h 00 min

    Je les ai loués c’est comme ça que je les ai essayés, ils sont vraiment agréables. La location ça chiffre vite aussi.

  • BLACKICE

    6 mars 2015 à 22 h 20 min

    Oui, d’autant qu’il n’est pas toujours évident de faire apparaitre une ligne « location matériel » dans nos devis.
    J’ai calculé que 2 x B1 avec deux softbox 60×90 (j’ai déjà les pieds) me revenaient à 166€/jour.
    Remarque, s’il fallait les acheter (soit +/- 4500€) cela correspond à 27 jours de shooting. Sur un peu plus d’un an c’est jouable. Si on ajoute à cela la revente de mon ancien matériel on doit tomber à 22 jours… Ça n’est pas totalement impossible après tout.

    Mais surtout pour que l’opération reste rentable, il faut tout de même que mes clients ait les moyens pour chacune des prestations et que l’on arrive à facturer la journée un peu plus cher qu’il y a… 10 ans!
    Allez bon WE à tous.

  • Cyril

    7 mars 2015 à 12 h 42 min

    Tu peux faire un leasing chez Objectif Bastille ça te coutera entre un et deux jours de location par mois.
    Mon prix à la journée est différent si j’ai du matos ou pas. Je ne prends pas pareil si je me ramène avec des flashs de studio ou un flash cobra sur mon appareil.

  • BLACKICE

    8 mars 2015 à 10 h 20 min

    Oui Cyril effectivement, un leasing sur plusieurs années est probablement une bonne solution pour faire passer le coût. Je vais voir avec Objectif Bastille… comme d’habitude. Je vais leur demander.

    Pour la refacturation du matériel, en dehors des cas exceptionnels (bornes photos, plusieurs plateaux, assistants…) les clients souhaitent savoir qu’une journée coûte tant et c’est vrai que je travaille plutôt sur la base d’un forfait qui correspond à… leur budget! A étudier…

Laisser un commentaire

X
X