Photographe professionnel à Paris – Cyril Bruneau photographe

Gérer ses sauvegardes avec le RTX400H-QJ

19 mai 2010     |     0 commentaire

En tant que photographe, on passe son temps à sauvegarder ses photos de disque en dur en disque dur. On duplique ses disques durs constamment pour être sûr de ne jamais être pris en défaut par une panne de disque dur. En lisant le livre Catalogage et flux de production pour les photographes dont j’ai parlé il y a quelques jours, l’auteur met en valeur un produit de la société Wiebetech le RTX400H-QJ.

RTX_400_sauvegarde

Ce boitier a pour avantage d’être de construction solide, silencieux, avec de nombreuses interfaces (eSATA, 2 ports FireWire 800, 1 port USB 2) et il permet d’extraire très rapidement les disques et de les changer sans avoir à utiliser un tournevis. Ce système est fait pour être utilisé en JBOD c’est à dire que les 4 disques sont montés en série. Certains privilégient les systêmes Raid (0,1,10,3 ou 5) pour la sauvegarde des données (ce qui peut être fait de manière logiciel avec ce système) mais l’auteur du livre déconseille le système Raid et privilégie des sauvegardes de vos disques manuellement ou planifiées. Son argument est que si vous faites une mauvaise manipulation avec une image ou si vous attrapez un virus vous le recopier automatiquement avec le système Raid. En tant que photographe on peut se permettre de faire des sauvegardes de notre travail chaque nuit (à condition que les originaux soient déjà sauvegarder au moins deux fois). Un matériel de ce type avec des logiciel comme Chronosync ou Carbon Copy Cloner peuvent être très utiles pour notre flux de travail photographique. Il coûte 850$ soit environ 680€.

Partager ce billet

Rejoignez la discussion Pas de commentaire

  • NightAngel

    20 mai 2010 à 5 h 17 min
  • Cyril Bruneau

    20 mai 2010 à 8 h 00 min

    Merci, le Drobo est un excellent produit mais ce n’est pas le même fonctionnement il ne permet pas, il me semble de gérer les 4 disques séparément.

  • Gil

    20 mai 2010 à 10 h 39 min

    Il ne faudrais pas confondre backup et tolérence de panne !

    Faire un backup c’est faire une copie de sécurité d’une donnée sur un autre support.
    Un système raid est là normalement pour assurer de la tolérance de panne, donc se permettre de continuer a travailler si un disque làche sans perte de données !

    La seul utilité d’un système raid est:
    raid0 : accélérer les accès disques (au détriment de la sécurité)!
    raid1 : dupliquer les données en temps réel sur 2 disques pour prévenir une panne d’un disque
    raid5 : répartir sur plusieurs disques pour prévenir une panne (en perdant moins de place que dans un raid 1)

    Je simplifie mais réellement d’un point de vue informatique backup et raid sont complémentaires, et en AUCUNS cas on ne peut immaginer remplacer un backup par du raid. Car même sans parler d’un virus, un raid ne vous permettra jamais de récupérer un fichier effacé ou modifié par erreur.

    Je travaille mes photos sur un RAID5 en interne, et je backup sur d’autres disques, dvd etc.

    Pour terminer, fair un backup sur un système raid est un peu…. inutile, vu que par définition le backup ne devrais servir qu’en cas de soucis de l’original, on a donc pas de besoin d’avoir de la tolérance de panne dessus.

  • Cyril Bruneau

    20 mai 2010 à 11 h 02 min

    Génial!
    Je suis parfaitement d’accord avec toi et je n’utilise pas de système Raid 1 ce qui m’importe c’est de ne pas perdre mes photos que ce soit par un problème mécanique (panne de disque dur), un problème extérieur (vol,incendie,virus) ou par une erreur humaine. Je trouvais se système pas mal car il est fait pour faire du back-up. Mon souci se trouve entre la théorie et la pratique. Je pense qu’un photographe indépendant doit trouver un système qu’il est capable d’assumer financièrement (ce ne doit pas lui coûter trop cher par rapport à ce que ses photos lui rapportent) et de l’assumer en temps (son système ne doit pas être trop chronophage sinon il ne le fera pas). Ensuite son système doit être efficace car si il ne retrouve pas ses photos, ça ne sert à rien. Je vais faire un post sur mon flux de travail et je serais heureux d’avoir ton point de vue.

  • Gil

    22 mai 2010 à 0 h 12 min

    Volontiers Cyril.

    A la base je suis informaticien (administrateur de serveurs Microsoft), alors à la limite je gère mieux cette partie là que mon flux de travail de photos… pour lequel j’ai tendance à faire confiance à mon matériel et à ma mémoire plus qu’a une métode .-)

    Là j’arrive gentiment à 2 terra de stockage… il va falloir que je revoie mon système, le 5D Mark II m’explose mes disques :-(

    Comme je suis encore en cour de réflexion, je te transmetterai mes conclusions perso à l’occasion.

  • Cyril Bruneau

    22 mai 2010 à 22 h 01 min

    N’hesites pas !!

  • Stéphane

    25 mai 2010 à 9 h 14 min

    Bonjours,

    Comme le signale Gil, ne pas confondre RAIDxx, sauvegarde et je rajouterais archivage. Ce sont des notions complêtement différentes !

    Stef

  • Pierre

    30 juin 2010 à 23 h 48 min

    Le photographe américain Chase Jarvis a posté une super vidéo sur son workflow du shoot à la livraison: http://goo.gl/wpgs

    A peu de choses près j’utilise la même logique et ça met vraiment à l’abri de toute erreur humaine ou mécanique. Bon par contre faut compter plusieurs disques durs et comme Gil l’a mentionné le 5D mkII tabasse sévère côté poids ^^ »
    En revanche une astuce est d’acheter des disques durs nus (sans boîtier) et un lecteur/boîtes de stockage. Pour les backup espacés de plusieurs jours ça permet d’économiser pas mal d’argent.

  • Cyril

    1 juillet 2010 à 8 h 11 min

    C’est pour ça que je pense que ce système est bien car il permet d’utiliser des disques durs nus facilement.

Laisser un commentaire

X
X