Photographe professionnel à Paris – Cyril Bruneau photographe

Les extentions de garantie 1+2 des appareils photos


Nous sommes sommes dans une période où de nombreux boîtiers professionnels sortent, le Canon 1DS Mark III, le Nikon D3 etc … Beaucoup de photographes professionnels vont acquérir ces nouveaux boîtiers. Certains revendeurs vont vous proposer une extension de garantie de 2 années supplémentaires moyennant une somme d’argent. Souvent ils ne vous disent pas que ce n’est pas 2 ans de garantie constructeur en plus mais une assurance de deux ans. Dans les faits si vous avez un problème la première année vous bénéficiez de la garantie constructeur et votre appareil est réparé dans les meilleurs délais ce qui est assez vital pour un photographe professionnel. Dans la deuxième et la troisième année, vous devez ramener votre appareil à votre revendeur (et non au service de réparation pro), ce dernier doit interroger la compagnie d’assurance pour voir si votre réparation pourra être prise et si oui il envoie votre appareil chez le constructeur, ce qui se traduit par plusieurs semaines d’immobilisation. Vous serez alors très tentés d’amener votre appareil au service pro et de payer la réparation. Avant de prendre cette extension renseignez vous bien, un avantage pourrait être au moment de la revente. Un appareil encore sous garantie se revend mieux.

Partager ce billet

Rejoignez la discussion Pas de commentaire

  • Abd Salam

    8 janvier 2011 à 18 h 18 min

    Bonjour,
    Il semblerait que le blabla mercantique entretienne une confusion entre les garanties légales obligatoires et les garanties constructeurs, appellées légalement « garanties contractuelles ».

    Pour info, tout produit acheté en Europee est garantie deux ans et ce vertu de la Loi (cf code de la Consommation) :

    principe de la garantie de conformité du bien au contrat :
    Art. L. 211-4. Le vendeur est tenu de livrer un bien conforme au contrat et répond des défauts de conformité existant lors de la délivrance.
    Art. L. 211-12. L’action résultant du défaut de conformité se prescrit par deux ans à compter de la délivrance du bien.

    principe légale de garantie légale contre les vices cachés (code civil) ;
    Art. 1641. Le vendeur est tenu de la garantie à raison des défauts cachés de la chose vendue qui la rendent impropre à l’usage auquel on la destine, ou qui diminuent tellement cet usage, que l’acheteur ne l’aurait pas acquise, ou n’en aurait donné qu’un moindre prix, s’il les avait connus.

    Article 1648 L’action résultant des vices rédhibitoires doit être intentée par l’acquéreur dans un délai de DEUX ANS à compter de la découverte du vice.

    principe de la garantie commerciale (ou garantie constructeur)
    art. R. 211-1 à R. 211-5 du Code de la consommation
    Lorsqu’une garantie contractuelle est accordée, elle ne peut jamais exclure le bénéfice de la garantie légale. Le contrat de garantie doit d’ailleurs le rappeler.
    art. L. 211-16 : En cas de remise en état d’un appareil couvert par la garantie contractuelle, toute période d’immobilisation du bien d’au moins sept jours vient s’ajouter à la durée de garantie restant à courir.

    L’appareil est donc bien couvert par leS garantieS légaleS au-delà de la première année de garantie constructeur…
    Il faut bien évidemment distinguer les services de type « assurances » et les services de type « garanties », même s’ils sont souvent fusionnés dans les offres commerciales.

  • Cyril Bruneau

    8 janvier 2011 à 19 h 35 min

    Très intéressant, ce que je voulais dire dans cet article c’est que souvent les extensions de garantie sont souvent une assurance ce qui dans le concret en cas de problème change beaucoup de choses.

Laisser un commentaire

X
X